Les vacances sont finies mais l'aventure continue ! Grosse promotion sur nos Matelas LEXA🚀

Quelle différence entre camping sauvage et bivouac ?

La randonnée nature se démocratise de plus en plus et de nombreuses personnes s'intéressent maintenant au camping sauvage et au bivouac.

Parmi les amateurs de la nature, tout le monde a rêvé un jour de passer une nuit en pleine nature dans l’improvisation la plus totale.

Mais attention, il faut se tenir informé des réglementations et respecter certaines règles de bon sens pour que vous n'ayez pas de mauvaises surprises. 

Alors voici quelques conseils pour vous aider à passer de bons moments lors de camping sauvage ou bivouac. Pour ce qui est des équipements à emporter, nous vous laissons regarder l'article dédié que nous avons rédigé.

bivouac forêt

Camping sauvage et bivouac, quelle différence ?

Le bivouac est un campement temporaire installé pour une nuit au même endroit. Il se pratique soit à la belle étoile ou soit sous une tente légère dans un lieu peu ou pas aménagé. 

Le camping sauvage est également un campement mais au contraire c'est un endroit ou l'on y passe plusieurs nuits.

La distinction entre ces deux termes assez proches est souvent mal connue. Le randonneur ou l’alpiniste utilisera plus souvent le terme bivouaquer, mais il est vrai que beaucoup de personnes peuvent utiliser le terme de camping sauvage pour parler de bivouac ! Peu importe tant que l'on se comprend on ne voit pas où est le mal !

Les différences de réglementation entre le bivouac et le camping sauvage

En général, le bivouac est autorisé dans la plupart des parc nationaux en France, à l'inverse du camping sauvage. En effet plus vous restez longtemps à un endroit plus vous aurez un impact sur son écosystème !

Eviter de laisser trop nos traces lors de nos randonnées

Toutefois, la pratique de ces deux activités est strictement réglementée. Beaucoup de lieux publics et privés interdisent formellement ces pratiques, comme:

  • les sites classés,
  • les bords de routes et de mer,
  • les chemins en tout genre,
  • ou encore près de monuments historiques.

Pour éviter les mauvaises surprises, prenez soin de bien vous renseigner auprès des mairies des communes où vous prévoyez de bivouaquer ou camper. N'hésitez pas à contacter les guides de randonnées, de propriétaires des terrains, l'agence de tourisme locale ou même rechercher sur Internet.

Cela vous permettra de poser votre tente et votre matelas gonflable sans pour autant être hors-la-loi et surtout être dans le respect de l'environnement.

Ne soyez pas têtu et ne prenez pas de risque si le bivouac et le camping sauvage sont interdits, vous trouverez sans aucun doute d'autres endroits où ces pratiques seront autorisées. Ce n'est pas cela qui manque !

tente bivouac nuit

Choisir l’emplacement d’un bivouac

En plus des points cités plus haut, faites preuve de bon sens lors du choix de l'emplacement pour votre bivouac. Certaines règles de base ne doivent pas être négligées.

Pour votre sécurité, mettez-vous à l'écart de routes, chemins ou sentiers. Évitez aussi la proximité des troupeaux et des cours d’eau dont le débit peut changer rapidement. Éloignez-vous aussi des points bas, des rivières, points d’eau et des falaises ou autres choses de ce genre !

Troupeau de moutons dans les plaines montagneuses

Privilégiez des zones herbeuses ou encore la proximité de petits arbres mais évitez si possible d’être aux pieds d’immenses arbres avec de grosses branches.

Dans tous les cas, nous recommandons d'inspecter les environs de votre lieu de bivouac, sur un cercle de 30 mètres de rayon afin d'éviter d'avoir de mauvaises surprises.

Vous cherchez un matelas de randonnée ?